Merci, Elsie!

Les rencontres avec les personnes âgées de Villeray étaient toujours spéciales pour moi. Que nos aînés soient bien dans le quartier était une priorité. Chaque jour, chaque nouvelle rencontre m’intéressait. Mais le 2 janvier dernier, au milieu du gymnase du Patro-le-Prévost, lorsque je me suis retrouvée à consoler une centaine de personnes âgées évacuées de leur hébergement suite à un incendie qui a causé un décès, cela a été très émouvant. 

Publicités

Histoire de Noël 

Autre tradition que j'aime beaucoup, c'est qu'à chaque année, on achète une nouvelle décoration pour le sapin. Malheureusement, l'année dernière, ma boule de neige a gelé et éclaté dans mon bac de décorations. Je vous épargne les détails, mais j'ai du tout jeter. Je recommence donc à zéro cette année. Mais c'est avec bonheur que je cours les magasins pour acheter les plus belles choses qui égayeront notre temps des fêtes.

Breuvages d’hiver

Ah, l'hiver! J'avoue que je n'aime pas trop cela. Mais, j'adore les breuvages chauds, c'est vraiment quelque chose que j'apprécie beaucoup. C'est réconfortant et ça réchauffe du froid d'hiver. Pour m'amuser et pour vous donner l'eau à la bouche, je vous ai préparé une petite liste de breuvages à essayer durant l'hiver.

QuizDV de décembre

La date limite pour participer au quiz de décembre est : le vendredi 15 novembre à minuit. Le gagnant sera annoncé publiquement sur la page Facebook de Découvrez Villeray suite à la compilation. Si plusieurs personnes partagent le meilleur score, un tirage au hasard sera effectué !

Andrea Jourdan : bonheur pour les papilles gustatives !

En plus de la boutique, Andréa Jourdan est l'auteure d'une multitude de livres de recettes, dont certains que j'ai déjà consultés, il y a très longtemps. La première fois que je suis entrée, je ne savais pas qui était Andrea Jourdan, dès que j'ai vu les livres, j'ai réalisé à qui j'avais à faire et j'étais tellement contente que la boutique soit dans mon quartier.

Finale de super-héros

Je n’avais pas vu Clémence depuis 4 jours. Elle était repartie chez elle et ce serait comme ça jusque j’aille voir les gentils policiers. Gentils! Le seul qualificatif qu’elle ait trouvé! Mais je ne peux pas aller au poste de police, avec des ailes! Non, mais ça va pas ? Des plans pour qu’on parle de moi dans les bureaux, parce que je suis « un drôle de numéro ». Et si on me soupçonne, ce sera pas beau.