Découvrez : le parc Jarry

Découvrez le parc Jarry_JOSIANE_1La majorité des résidents de Villeray vous diront (sans le moindre doute !) que l’endroit idéal pour les promenades à l’heure du coucher du soleil, les séances de jogging, les parties de volleyball, les après-midi entre amis, les BBQ estivaux et pour toute autre activité de plénitude, c’est le parc Jarry. Ce parc, on l’adore. Mais on connaît trop peu souvent l’histoire de nos endroits préférés. J’ai envie de vous raconter la petite épopée du parc Jarry à travers le temps. La prochaine fois que vous irez y manger une salade de pâtes accompagnée d’une bouteille de rosé, vous pourrez ainsi vous sentir en pleine connexion avec le lieu !

La petite histoire débute en 1925. Le terrain occupé par le parc Jarry appartenait autrefois à Stangley Bagg Corporation, et fût loué par la ville de Montréal. Comme on le sait, c’est parfois long avant que la ville se décide, même dans le temps ! C’est donc 20 ans plus tard qu’elle fera l’acquisition officielle du parc Jarry, en 1945.

Oui, mais, Stanley Bagg c’est qui lui ? Un homme de business, un big shot dans le domaine immobilier du 19e siècle.

Découvrez le parc Jarry_JOSIANE_2

Oui, mais, pourquoi le parc Jarry et non le parc Bagg ? On est enchanté que le parc soit nommé en la mémoire de Raoul Jarry. C’est grâce à lui que Villeray possède l’un des grands parcs de Montréal. En tant que conseiller municipal, il en recommande la location, puis l’acquisition. Merci Raoul.

 

Le parc, dans son histoire, a fort évolué et a été réaménagé à plusieurs reprises. Autrefois, il était très vert ! On pense aux feuillus d’ormes d’Amérique, omniprésents jusqu’aux années 1960, ou encore au ruisseau Saint-Aubin qui traversait le parc pour se rendre jusqu’à la rivière de la Montagne. Avant l’aménagement de différentes aires de jeux, le parc se présentait d’abord comme un endroit pour les balades et pour la végétation. Ensuite est venu le temps de l’investir de terrains de balles, d’aires de jeux, de sentiers pédestres et d’y construire le fameux stade. Découvrez le parc Jarry_JOSIANE_3_COUVERTUREDes équipes sportives s’y sont installées et plusieurs évènements s’y sont tenus, tels que les Internationaux de Tennis du Canada en 1981 ou encore la fameuse messe du pape Jean-Paul II en 1984. Oui, une messe, dans un stade. Et l’importance était tellement grande face à cet évènement que notre parc a perdu son nom pendant trois ans ! De 1985 à 1988, on allait promener notre chien au parc Jean-Paul II. Trop long à dire, revenons-en à Raoul. Et ce fameux étang ? Les baby-boomers en ont profité sur le tard, puisque c’est quelques années suite au passage de Jean-Paul qu’il est apparu, en 1989.

Découvrez le parc Jarry_JOSIANE_5Notre parc est donc un environnement vaste et vert, offrant différentes activités pour tout le monde et accueillant des évènements depuis plus de 70 ans. On fait la vague !

Et parce que l’arrondissement prône la diversité, le parc Jarry a également acquis une œuvre d’art de Linda Covitt. C’est Ceasura, une installation se présentant comme un monument dédié à la paix et inauguré en 1991. Vous aurez remarqué les deux grandes portes de mDécouvrez le parc Jarry_JOSIANE_4étal triangulaires posées sur une spirale de béton où des silhouettes de jeux de guerres y sont visibles. J’accorde une importance majeure à la présence de l’art public dans la Métropole et c’est pourquoi je vous invite à revoir l’œuvre tout en ayant en tête quelques informations la concernant. Ceasura a été créée en réponse à un appel de dossiers lancé par le Conseil de la sculpture et le collectif Pacijou. De quelle nature était cet appel de dossiers ?
Une œuvre d’art publique qui intégrerait les 12 700 jouets de guerre offerts par nul autre que les enfants de la ville de Montréal. Oui, 12 700. Ces jouets sont d’ailleurs coulés dans un sarcophage et enfouis sous terre. Symbole de paix et de collaboration citoyenne, on adhère, Villeray ?

Découvrez le parc Jarry_JOSIANE_6La petite épopée du parc Jarry se termine plus ou moins ici pour ma part. Pour en savoir davantage, je vous recommande le livre de François Hudon, Le parc Jarry de Montréal : 75 ans d’histoire. Il est disponible à la grande bibliothèque de Montréal.
Il y a aussi le site de la Coalition des amis du parc Jarry à consulter. Vous y trouverez un historique du parc, des informations sur celui-ci et sur les évènements à venir. On les remercie, car c’est grâce à une collaboration avec Île-sans-fil que vous pouvez maintenant poster vos photos Instagram en direct du parc Jarry ! En plus, c’est le premier parc de Montréal qui a obtenu un réseau sans-fil en 2006. On est tellement avant-gardistes Villeray !

Sources (merci pour les infos !) :

  • FAVRETTI, Eveline en collaboration avec Jean-François LECLERC. Parc-Extension : 100 ans d’histoire – Bilan et chronologie historique. Centre d’histoire de Montréal. Février 2011.
  • HUDON, François. Le parc Jarry de Montréal : 75 ans d’histoire. Août 2001. Montréal. Éditions LOGIQUES.

Crédits photo :

Ceasura : Linda Covit

Noir et blanc : Archives de Montréal

Couleurs : Josiane Breton-Hammarrenger

Josiane

Josiane Breton-Hammarrenger, auteure.

valérie

Valérie Dupont, réviseur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s