Découvrez : La Cena Épicerie-Traiteur

Cette semaine, je vous propose un voyage aux saveurs italiennes et locales sur la rue Guizot. Une rencontre en toute simplicité avec Maya, de La Cena Épicerie-Traiteur, autour d’un délicieux café. C’est un projet en constante évolution qu’elle mène conjointement avec son copain, Jean Olivier Beaucage, et parce que cette histoire est inspirante, je lui laisse la parole.

*****

Entrevue avec Maya Ramacieri

Découvrez La Cena_JOSIANE_2Découvrez La Cena_JOSIANE_1Commençons par le début! Peux-tu me raconter la petite histoire de La Cena Épicerie-Traiteur?

Nous étions chefs à domicile. Il est boucher et j’ai suivi un cours de cuisine italienne et de pâtisserie à l’ITHQ. C’est lors d’un stage que nous nous sommes rencontrés et que notre compagnie de chefs à domicile a pris forme. Ça s’appelait Chef & Queen. On cuisinait chez les gens, dans leur cuisine. Après quelque temps, le fait de ne jamais être dans nos installations et de toujours se réapproprier les cuisines a commencé à moins nous plaire. De plus, Villeray, ça fait 10 ans que j’y habite et je devais aller au Marché Jean-Talon pour me procurer de bons produits. Sans voiture, avec deux enfants, faire les courses au marché, c’est quelque chose! J’ai réalisé qu’il y avait une grande demande pour trouver des produits locaux à proximité. Après un an et demi de démarche, c’est finalement en mai 2014 que les portes de La Cena Épicerie-Traiteur ont ouvert au public.

Découvrez La Cena_JOSIANE_3Découvrez La Cena_JOSIANE_4Et le début?

L’idée c’était de continuer le traiteur. Les gens pouvaient dorénavant venir chercher leur commande sur place ou profiter du service de livraison. De fil en aiguille, ils entraient ici et demandaient à s’installer sur la grande table pour y manger. On a finalement grandi avec la demande, avec ce que les gens désiraient. Comme tu le sais, nous n’avons pas fait beaucoup de publicité ni de grosse fête d’ouverture. C’est devenu une petite épicerie de quartier. On voulait que les gens entrent ici et qu’ils se disent : qu’est-ce qu’on mange? Notre objectif c’est de travailler avec les produits frais, on ne veut pas d’un menu préétabli, bien qu’on essaie de garder certains des plats en permanence. C’est de la cuisine maison.

La Cena, c’est une grande équipe?

Au départ, il y avait seulement mon conjoint et moi. Il s’occupait de tout ce qui était boucherie et charcuterie et je cuisinais les repas prêts à manger, les sauces, les pâtisseries, etc. Maintenant, nous sommes cinq. En parallèle, je développe le traiteur extérieur, je m’occupe de la gestion, des horaires et des paies! Disons qu’on s’entraide beaucoup. Je me réveille tous les matins avec le sourire. C’est sûr que c’est très demandant. Cela a été dur de se faire remplacer, vu que le produit vendu, c’est nous, on devait bien choisir. Ici, c’est un emploi très fonctionnel et polyvalent. C’est autant de la cuisine, de l’étalage que du service. On a une très bonne équipe!

Découvrez La Cena_JOSIANE_5Découvrez La Cena_JOSIANE_6Les produits chouchous.

Tout ce qui est fait maison, les gens adorent. La boucherie aussi, ça fonctionne très bien, car tout est fait sur place (coupe de viande, charcuteries), et ne contient ni nitrite ni agent de conservation. On offre la truite de Coaticook chaque semaine. Dans Villeray, les mercredis on mange du poisson! On aime aider les autres commerces du quartier. Tous les matins, on va chercher des fleurs de chez Beaugeste pour les vendre sur place. Les clients peuvent venir ici, acheter un souper et prendre au passage des fleurs pour leurs proches. Par ailleurs, Veux-tu une bière? offre le poisson le vendredi. Pour nous, c’est important de ne pas offrir le poisson le même jour. On travaille de cette manière, aller chercher des produits locaux ou du marché Jean-Talon pour que les gens puissent trouver leur bonheur en gardant l’idée de proximité.

Découvrez La Cena_JOSIANE_8Découvrez La Cena_JOSIANE_7On a parfois l’impression de payer plus cher dans une entreprise locale qu’à l’épicerie.

Qu’en penses-tu?

Je te dirais que je suis en éducation auprès des gens sur ce sujet. Ils comparent les mauvaises choses. On ne peut pas comparer une pizza congelée avec une pizza que l’on fait ici. On utilise une farine d’importation et la bufflonne du Québec. On offre des produits de qualité. Les gens qui viennent nous voir depuis le début, ils le voient et ils l’ont compris! Nos tartes à la lime, ce sont des biscuits broyés, sans sucre. On utilise des zestes de lime et du vrai jus de lime. C’est si bon! Mais je ne suis pas découragée, il y a une clientèle! Quelques-uns de nos clients ont fait une comparaison entre une épicerie pour la semaine dans une grande surface versus venir chez La Cena tous les jours pour leur repas et la conclusion… c’était moins cher ici!

Découvrez La Cena_JOSIANE_9Votre clientèle?

De tout, autant des couples, des célibataires, que des familles. On voit de plus en plus de clients réguliers. Et ce qui me fait vraiment plaisir, c’est qu’il y en a plusieurs qui font leur épicerie complète ici. Cela a été long à comprendre, car on est vu un peu comme un dépanneur de luxe, et c’est super correct! Il y en a qui viennent chercher un citron pour compléter une recette et d’autres, un cadeau d’hôtesse. Et maintenant, une épicerie complète. Le choix est très varié : un trio le midi avec boisson, sandwich et dessert, des salades, des produits d’importation et finalement, ils viennent pour y dénicher les ingrédients parfaits pour un BBQ!

Des projets ?

Jean Olivier est en plein développement de plusieurs charcuteries. Sinon, on travaille sur plusieurs évènements de partenariat en tentant d’aider les autres entreprises. C’est certain que je veux continuer mon traiteur, développer des recettes, mais surtout, on veut continuer de grandir avec le quartier, les clients et la demande.

*****

Découvrez La Cena_JOSIANE_11_COUVERTURE

Découvrez La Cena_JOSIANE_10Maya est italienne et elle a toujours cuisiné avec son grand-père. La cuisine est cependant sa troisième carrière. Après plusieurs années dans le monde de la mode, puis de l’éducation, elle a finalement atterri ici. On est très heureux de ce changement de carrière! Vraiment! J’ai le souvenir d’un endroit authentique, et chaleureux, où règne une odeur qui éveille les papilles gustatives! Au moment de terminer l’entrevue, son collègue nous fait goûter une toute nouvelle création : une pizza au fromage de chèvre, balsamique et fraises du Québec. C’était frais et délicieux! Vivement les vendredis pizza chez La Cena!

Merci à Maya pour ce précieux moment. Je vous invite à franchir la porte de La Cena et à vous poser à votre tour la question : qu’est-ce que je mange ?!

 

Sur le web :

La Cena Épicerie-Traiteur

422, rue Guizot E.

514-507-2377

Crédit photo :

La Cena Épicerie-Traiteur & Josiane Breton-Hammarrenger

Josiane

Josiane Breton-Hammarrenger, auteure

valérie

Valérie Dupont, réviseur

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Découvrez : La Cena Épicerie-Traiteur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s