Les visages de Villeray : Calli Primasari

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Du haut de mon 3e étage sur la rue Saint-Denis, en pleine canicule, je sautais de joie de pouvoir quitter les tâches ménagères pour quelques heures, mais surtout de quitter cette chaleur étouffante ! J’avais donné rendez-vous à Calli au café OUI MAIS NON. C’est presque devenu un rituel de me poser à leur terrasse. Et quoi de mieux, franchement, que leur délicieux thé glacé rose garni d’une généreuse tranche de melon d’eau ? Ce n’est pas super élégant à consommer, mais c’est tellement rafraîchissant, donc on abuse !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je disais, donc, que j’avais une date. C’est l’heure de vous parler d’un autre visage de Villeray, celui de la talentueuse Calli Primasari. Notre discussion fut parsemée de plusieurs sujets, notamment de ses créations. Mais avant de vous en dévoiler davantage, laissez-moi vous la présenter et vous raconter un peu son histoire, celle qui est teintée d’influences françaises, italiennes, canadiennes et québécoises !

Calli est arrivée en sol canadien il y a maintenant trois ans. Désirant parfaire son anglais avec son copain, c’est direction Vancouver qu’ils se sont dirigés. Après tout, bien qu’à Montréal on parle de plus en plus anglais, on se réjouit que ce ne soit pas encore 100% anglophone ! L’Ouest était donc un meilleur choix. Ah, et ça lui donnerait une vraie pause de la France ! Pas vrai, les gens du Plateau ? Cette expérience dans l’Ouest fut hyper enrichissante. Ils ont eu la chance de vivre dans une grande maison, avec les locaux.

 

« Nous étions bercés par les traditions, c’était exactement ce qu’on recherchait. »

 

Trois ans plus tard, en février 2016, ils atterrissent comme un cheveu sur la soupe dans le coin du métro Laurier. La vie montréalaise ne fait alors que débuter. Rapidement, ils déménagent et se trouvent un appartement dans Villeray, le meilleur des quartiers, n’est-ce pas ? Pour Calli, c’est un quartier à taille humaine, qui se veut chaleureux et très accueillant ! Elle adore le découvrir et elle en est à ses premiers instants.

Parce que je chéris également mon quartier et parce que je suis certaine qu’une panoplie d’artistes se cache entre ses murs, je suis hyper heureuse de vous présenter les créations de Calli : Calli Craft Art.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout a débuté à Vancouver, en octobre 2015. La tête remplie d’inspiration et étant sans emploi à ce moment, c’était le meilleur timing pour se lancer dans un nouveau projet. Calli, c’est une fille qui possède un intérêt accru pour la création. Si ce n’est pas des bijoux, elle doit toucher à autre chose, jouer avec le bois, les tissus, les formes et les couleurs.  Sa sensibilité artistique mène une partie de sa vie depuis longtemps et je dois dire que je partage ce côté de sa personnalité. C’est pourquoi j’ai tout de suite su que notre rencontre allait être des plus intéressantes.

 

Découvrez_Calli Primasari_JOSIANE_4Calli Craft Art c’est quoi ? Ce sont ses créations, des bijoux. Ils s’adressent à la femme qui aime les bijoux délicats, mais originaux. Elle joue avec les formes et les couleurs, avec la discrétion, mais aussi avec les touches de folie ! Calli me précise que chaque création est totalement unique. Elle a la volonté d’offrir à ceux et à celles qui achètent ses bijoux d’avoir une pièce que personne d’autre n’aura. J’adore. Acheter local et encourager nos artisans a énormément d’avantages, dont celui de porter fièrement une création que personne ne portera à ton prochain party de bureau !

La femme entrepreneuse. Calli Craft Art, c’est elle d’A à Z. Pourquoi ? Parce que de la création des bijoux à la mise en marché, au marketing, à la vente et à la présence sur les réseaux sociaux, c’est elle qui fait tout. Pour l’instant, sa clientèle est majoritairement française, car elle s’est fait connaître d’abord dans son entourage. Quand elle me dit ça, je me dis que je suis à la bonne place au bon moment ! Je lui ai parlé des différents marchés d’artisans locaux montréalais et j’espère vraiment la retrouver un jour aux côtés de ceux que l’on connaît bien déjà.

Découvrez_Calli Primasari_JOSIANE_5Entre deux gorgées de thé glacé et une bouchée de melon d’eau, j’essaie de creuser un peu plus ses aspirations pour le futur. Elle me mentionne que parfois elle a un trou d’inspiration pour les bijoux, mais qu’il lui prend des envies terribles de travailler le bois ou d’autres matériaux et qu’elle a l’impression qu’un projet connexe est en train de naître dans sa tête. Elle ne sait tout simplement pas encore ce que c’est ! Calli Craft Art tend alors à se transformer et à évoluer, mais c’est une histoire à suivre dans les prochains mois.

Pour l’instant, elle se concentre sur la sortie de sa collection d’automne. Elle prépare tout doucement les bijoux et aura la chance de faire son shooting photo au Berri Café avec une de ses amies. J’adore ! À l’heure où vous lisez ces quelques lignes, le shooting a déjà eu lieu et peut-être avez-vous croisé Calli en pleine action ? Enfin, si oui, j’espère vraiment qu’elle avait avec elle une de ses magnifiques cartes d’affaires.

Je vous invite à y jeter un coup d’œil. Elle est présente sur plusieurs réseaux sociaux :

Découvrez_Calli Primasari_JOSIANE_6

 

J’aimerais vous rappeler à quel point il est important de consommer local. Je sais, je sais, on vous le répète souvent d’aller acheter au café du coin plutôt que d’aller chez Starbucks, ou au Marché Jean-Talon plutôt que de payer un prix de dingue au IGA. Mais j’aimerais aussi vous sensibiliser sur la consommation de notre culture. Que ce soit dans le domaine de la musique, des arts visuels, de la littérature ou du cinéma, il est primordial de faire un petit effort pendant l’année pour encourager nos artistes d’ici. Découvrez_Calli Primasari_JOSIANE_7Ouf, c’est lourd hein, Villeray ? Oui, OK, peut-être, mais j’ai un faible pour les artistes et je pourrais vous en parler en long et en large autour de plusieurs bouteilles de vino !

Je suis plus que ravie d’avoir eu la chance de rencontrer, mais surtout de vous présenter une artiste de notre quartier ! Puisqu’elle n’a pas pignon sur rue, c’est sur les réseaux sociaux qu’elle tente de se faire connaître et Découvrez Villeray est la vitrine parfaite pour ce type de visibilité.

Merci à Calli pour ce chouette moment en terrasse et merci au café OUI MAIS NON d’être ouvert tard et d’offrir ce thé glacé. J’en suis littéralement accro.

 

Les coups de cœur Villeray de Calli :

 

Ses attentes pour le futur ?

  • Aucune ! Elle trouve qu’il y a de tout dans notre quartier, c’est convivial, vivant et familial. Elle ne veut tout simplement pas partir.

 

Crédits photos

1 à 3 – Josiane Breton-Hammarrenger

4 à 7 – Calli Primasari

 

Josiane

Josiane Breton-Hammarrenger, auteure

valérie

Valérie Dupont, réviseur

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s