Entretien avec Marie-Élaine Gervais : une citoyenne bien ancrée dans sa communauté

untitled1

Il est vendredi soir. J’ai rendez-vous à la Pâtisserie Villeray. Je suis à l’avance. Je rencontre le propriétaire de la jolie pâtisserie pour la première fois. Je fais connaissance. Il est sympa. J’en profite pour faire de petites dégustations gourmandes illico de Baklava et rapidement conquise, je décide de me payer la traite en commandant une variété de bouchées salées et sucrées et un petit espresso court bien corsé hihi. Je m’installe sur l’un des sofas au style antique et me laisse emporter par le brouhaha ambiant créé par les jeunes filles décidément très heureuses de célébrer l’anniversaire de l’une de leurs amies.

Et puis. La voilà. Marie-Élaine, la citoyenne avec laquelle j’ai rendez-vous. Elle entre d’un pas discret vers moi et s’impose petit à petit, au fur et à mesure qu’elle s’approche de la pièce d’antiquité sur laquelle je suis assise. Intriguée par cette dame remplie d’assurance, j’entame avec intérêt l’entrevue en toute intimité.

Voici le portrait de Marie-Élaine, une citoyenne de Villeray bien ancrée dans sa communauté.

Son histoire

 Marie-Élaine réside dans Villeray depuis 3 ans. Avant, elle habitait à Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île. Comme plusieurs personnes, elle a vécu une histoire qui l’a déstabilisée. Une rupture. Un déménagement. La solitude. Le néant. Elle a dû repartir à zéro et trouver rapidement un carburant, un outil pour lui redonner l’énergie qu’elle avait perdue, qu’on lui avait grugée, qu’elle avait puisée pour se protéger, se donner du courage et rester forte. Ça n’a pas été facile.

Cependant, lorsqu’elle est arrivée dans Villeray, un miracle s’est produit.

Marie-Élaine est atterrie dans le quartier, l’esprit troublé. Non seulement elle devait supporter le poids de la peine, mais elle devait aussi user d’une canne comme objet d’appui, car elle s’était blessée à la jambe. La première fois qu’elle a fait face aux multiples marches de l’escalier de son nouveau 4 ½ situé au 3e étage, elle ne savait pas comment elle allait s’en sortir. Elle a tout de même pris son courage à deux mains et a gravi les marches ce soir-là, et puis le lendemain, et le surlendemain, jusqu’au jour où elle n’a plus eu besoin de sa canne. Elle m’explique que ça s’est fait rapidement. Comme par magie, du jour au lendemain, sa douleur à la jambe avait disparu. Aujourd’hui encore, elle n’est pas capable de donner une raison à cette prompte guérison, mais elle pense que son déménagement dans sa nouvelle demeure a joué une grosse part. Elle se sentait enfin chez elle dans sa maison et dans son nouveau quartier. Elle avait repris le contrôle de sa vie.

Certaines personnes disent que l’on n’a pas tout à fait le contrôle sur les évènements de la vie, mais une chose est certaine, c’est que l’on possède le contrôle sur nos réactions et Marie-Élaine a eu la bonne attitude.

 Une femme au service de la communauté

 Aujourd’hui, cette femme mord dans la vie. En plus de son chapeau de réviseure-correctrice chez TVA Publications, cette impressionnante femme s’implique dans de multiples causes. Elle est notamment sur le comité exécutif de la Coalition Priorité Cancer au Québec et membre de la Corporation de Sensibilisation VPH. Sa mission: donner une voix aux personnes malades et surtout les jeunes atteints du cancer. Étant elle-même une survivante du cancer, elle espère user de sa propre expérience pour éliminer les failles du système. L’un de ses champs de bataille est la réforme de la loi sur l’assurance-emploi qui n’a pas été modifiée depuis 1971 et qui pénalise les personnes à faible revenu qui se voient privées de soutien financier après 15 semaines d’allocation.

Elle est aussi vice-présidente recrutement du Club Toastmasters Expression Ahuntsic, un club d’art oratoire qui vise à renforcer les habiletés en communication et leadership des 18 à 60 ans. Depuis qu’elle est impliquée auprès de cette organisation, sa vie a basculé et a pris un nouveau virage. Grâce au milieu très positif et constructif, elle a pu retrouver sa confiance en soi et user de son leadership pour se faire entendre et entreprendre des projets qu’elle n’avait jamais envisagés. L’un des projets dont elle est le plus fière est la réalisation de la journée portes ouvertes de Toastmaster où elle a mis la main à la pâte à tous les aspects logistiques et dont les résultats ont été très concluants. Il y avait tellement de participants à cette journée portes ouvertes qu’il manquait d’espace dans la salle.

Elle a eu un regain d’énergie et tout ce qu’elle veut faire aujourd’hui, c’est partager ses talents et les utiliser au bénéfice de la communauté. Elle veut partager sa chance et son vécu.

Villeray

Marie-Élaine adore le quartier Villeray, notamment pour ses gens, la proximité des commerces et des transports en commun et son côté sécuritaire. Ses cafés et bars favoris sont le Café Perko, le Bistro l’Enchanteur, le Berri Café, le Coin G et le Huis Clos. Elle aime aussi aller magasiner et discuter avec les entrepreneurs de certaines boutiques telles que l’Articho et Cockluch. Elle trippe beaucoup dans le quartier, quoiqu’elle a hâte que les travaux de construction cessent bientôt et qu’on puisse profiter à 100% de la rue Jarry et de ses commerces. Elle envisage même d’installer son entreprise dans Villeray. Histoire à suivre…

Une histoire qui finit bien

Marie-Elaine a eu sa seconde chance. Elle s’est agrippée à la vie et aujourd’hui, elle s’enracine, s’engage et donne une voix à ceux qui sont peu privilégiés. Elle a des projets plein la tête. Un jour, elle sera certainement à la tête d’une entreprise. Marie-Élaine, en fait, est comme cette petite voix interne qui veille en toi et qui dit « Lâche pas et fonce! »

J’espère que les gens de Villeray auront la chance de la découvrir comme moi.

 

Merci Marie-Élaine!

 

 

christinevalerie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s