Balade, architecture et gourmandise

J’ai tellement envie de penser à autre chose qu’à la température et au fait que j’aimerais m’installer en terrasse pour partager un verre entre amis. Ish. Pas possible, me diriez-vous ? Non, en effet, en ce moment c’est plus chocolat chaud et netflix time ! Je me souviens quand même qu’en mars 2012, je manifestais Converse aux pieds et petit foulard pour faire cute au cou.

Bon.

Habiter un quartier, c’est plein de choses comme je le disais dans un article récemment, mais c’est également pour moi, observer les détails. Le paysage de Villeray est à découvrir et si on creuse un peu dans l’histoire, on se rend compte de tout l’héritage visuel qu’il nous offre.

Afin d’animer votre prochaine balade, j’ai envie de jouer la guide touristique et de vous proposer un petit parcours découverte qui s’arrimera parfaitement avec quelques arrêts rafraîchissements.

C’est ti pas beau la vie.

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_1

Crédit photo : Alfons Mucha – «Les pierres précieuses», 1990

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_2

Crédit photo : Josiane Breton-Hammarenger, photo de la Casa Battlò de Gaudi à Barcelone

 

Art déco, art nouveau, ligne coup de fouet, vous connaissez ? On y fait souvent référence grâce à Antoni Gaudi, architecte bien connu et représentant du mouvement art nouveau qui a vu le jour à la fin du 19e siècle.

Et si Montréal aussi avait un héritage architectural semblable ? En faisant quelques recherches et observations, je réalise que Villeray possède deux bâtiments bien intéressants.

Le tour débute donc un peu en périphérie du quartier, à la Gare Jean Talon, située à la sortie du métro Parc. Construite en 1931, c’est via cette gare que tous les trains en direction de Québec, d’Ottawa et des Laurentides transitaient. La gare a fermé ses portes en 1983 et fût occupée quelques années plus tard par la SAQ, et ce, jusqu’en 2010. Les influences art déco sur la Gare Jean Talon se trouvent principalement sur la façade grâce à un jeu de lignes verticales, d’ornementations et de bas-reliefs.

Arrêt 1 : Brasserie Harricana

Crédit photos : Images Montréal 

Après une pinte de blanche rafraîchissante, prochain arrêt : La Casa d’Italia. Située sur la rue Jean-Talon, c’est en 1936 qu’elle apparaît dans le quartier et elle deviendra le cœur de la communauté italienne. L’histoire de ce bâtiment est riche et fascinante ! L’édifice a d’ailleurs été enregistré comme monument architectural de Montréal par la Coalition internationale des Sociétés Art Déco. Portez une attention particulière à la juxtaposition des formes et des différents tons de couleurs de la brique !

 

Arrêt 2 : Les Givrés ou Chocobel selon la saison !

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_5

Crédit photo : Image tirée de Google street view

 

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_6

Crédit photo : Casa d’Italia

 

Qui dit patrimoine architectural dit forcément églises. Villeray en a plusieurs et pour terminer le tour, je vous propose de vous arrêter à trois de celles-ci.

On continue donc en empruntant la rue Berri qui nous mènera à la l’Église Sainte-Cécile. La Place de Castelnau ne serait pas ce qu’elle est maintenant sans ses commerces et ses funky lignes bleues et blanches. Elle ne serait pas non plus authentique sans la présence de cette église datant de 1926 qui dore l’image de la rue et anime la vie de quartier. Sa présence embellit les événements en plus d’offrir une magnifique vue sur les nuages en plein soleil, pointant le ciel du haut de ses deux petites tours turquoise.

Arrêt 3 : Huis Clos

Crédit photos : Patrimoine culturel du Québec 

C’était clairement l’heure du drink d’après-midi ! Petit retour sur la rue Villeray en direction nord pour nous arrêter au coin de la rue St-Hubert. Devant vous : l’Église de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire construite entre 1928 et 1930. Elle possède une façade imposante et charmante. L’intérieur l’est tout autant avec ses couleurs et son espace bien aéré.

Une dernière balade nous emmènera au dernier arrêt de notre tour du quartier, au coin des rues Saint-Denis et Jarry. Le dernier bâtiment que je vous propose de visiter est l’Église Saint-Vincent Ferrier présente depuis 1931. Partie intégrante de mon quotidien dans Villeray, j’adore passer à côté de cette église pour observer les rayons de soleil qui l’illuminent. Sur son perron, j’y croise souvent les mêmes visages, de joyeux lurons, toujours souriants.

Et vous voilà prêts pour un apéro bien mérité.

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_9

Crédit photo : Image tirée de Google street view

 

Découvrez_Balade, architecture et gourmandise_JOSIANE_10

Crédit photo : Benoit Rochon

Arrêt 4 : L’EtOH Brasserie

Et toi Villeray, as-tu des idées de parcours ? Je t’invite à partager tes coups de cœur avec nous. La vie de quartier c’est aussi de pouvoir la faire découvrir aux touristes, aux gens de passage et aux nouveaux résidents. Ah, l’art de savoir emprunter les bonnes rues au bon moment !

Sources :

 

josianne valerie

 

Publicités

Une réflexion sur “Balade, architecture et gourmandise

  1. Louis-Dominic Bertrand dit :

    Petite correction : du Mucha de 1990? 😉 Et il s’agit plutôt de Les Saisons. Pour l’itinéraire touristique, j’ajouterais la caserne de pompier, angle Saint-Dominique et Shamrock, à côté du marché Jean-Talon. Bon, je pense qu’officiellement, c’est à Rosemont, mais c’est à deux pas, vraiment…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s