Cet été, faites vivre trois places publiques avec Halte 3 !

Dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal et du 150e de la Confédération canadienne, des appels de projets ont eu lieu dans les différents arrondissements de la Ville.

Et dans le cas de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, le projet soumis par un collectif d’artistes de La Cenne a été retenu.

Halte 3 est né d’une volonté de plusieurs artistes à collaborer sur un projet commun, mettre en valeur et dynamiser divers espaces publics dans le quartier, améliorer l’accessibilité à l’art et la culture, et stimuler l’économie locale.

Suite à une tempête d’idées, on a retenu trois sites que l’on considérait moyennement exploités et qui pourraient bénéficier d’une certaine « réinvention » : la Place de la gare Jean-Talon dans Parc-Extension, le parc Victorien Pesant dans Villeray et le parc Sandro-Pertini dans Saint-Michel.

Pour chaque lieu, on a voulu mettre les œuvres et les aménagements en relation avec les réalités du quartier. Et ces œuvres, on ne fait pas que les contempler : on peut les utiliser.

Le lancement de Halte 3 a eu lieu le 7 juin dernier devant 300 personnes lors d’un BBQ en compagnie de la Fanfare Jarry, de poètes et de slammers.

Dans Villeray, quartier branché peuplé de familles et jeunes professionnels, on y est allé pour le concept de « quiétude rustique ». Niché derrière l’église Sainte-Cécile, devant un CPE et une coop résidentielle, le parc Victorien Pesant a été aménagé dans l’optique d’évoquer une atmosphère de camping urbain, un bout de campagne en ville. On y mélange à la fois le rustique et la technologie. La coop d’artistes Les Vivaces a conçu et installé un grand « filet-hamac » autour d’un arbre, où sont accrochées aux branches des lumières rappelant un ciel étoilé. Un peu plus loin, un grand feu de camp orangé pointe vers le ciel. Et un peu partout, des bancs de bois (construits avec des troncs de frênes coupés par la Ville pour cause d’agrile) mettent en valeur de vieux panneaux de signalisation qui agissent comme des dossiers.

Photo_Halte3_DMenard_1

Photo_Halte3_DMenard_2

Photo_Halte3_DMenard_3

Dans Parc Extension, l’architecte L.McCumber, en collaboration avec Simon Paradis, Françoise Issaly et l’Atelier Gris, proposent un « cabaret urbain ». Aménagé dans le respect de la perspective de la place de la gare Jean-Talon, on y retrouve des tables et un mobilier tout en lignes droites et épurées. Un BBQ en libre-service permet aux citoyens de profiter de ce lieu de façon ludique en improvisant un pique-nique ou en organisant un 5 à 7 entre collègues et/ou amis. De plus, on retrouve de la poésie un peu partout sur le site, et ce, en français et en anglais. Ce détail permettra à plus de résidents de Parc Extension de profiter de l’installation.

Photo_Halte3_DMenard_4

Photo_Halte3_DMenard_5

Photo_Halte3_DMenard_6

Dans Saint-Michel, Christophe Garoscio et Andréa Cohen proposent des haltes inspirées des beautés du parc Sandro-Pertini et favorisant les rencontres entre citoyens de différentes générations. Par exemple, on retrouve une table et deux chaises permettant à quiconque le souhaite de s’improviser un souper romantique. Plus loin, un nid d’oiseau géant accueille les humains fatigués; tout comme le font ces hamacs somptueux –et très populaires- disposés autour d’un arbre.

Ici, on se trouve dans le même parc que le marché solidaire de l’Éco-quartier, alors on peut compter sur un nombre important de passants.

Photo_Halte3_DMenard_7

Photo_Halte3_DMenard_8

Photo_Halte3_DMenard_9

Cet été, Halte 3 permettra donc aux citoyens de se réapproprier ces espaces publics, voire même entrer en dialogue avec leurs voisins.

En plus des œuvres, une série d’événements aura lieu sur chacun des trois sites. Il serait difficile d’en faire une liste complète ici, mais surveillez la programmation de près. On y présentera des activités pour la famille en lien avec les différents partenaires, notamment lors du weekend de la St-Jean-Baptiste dans le parc Victorien-Pesant.

Sur une base régulière, on retrouvera aussi des tamtams, des médiateurs qui effectueront le tour des trois sites afin d’interagir avec les passants ainsi que la « Tente à Lire » du réseau des bibliothèques de Montréal, qui proposeront entre autres des livres en lien avec les œuvres.

Du côté du financement, Joanie Roy de La Cenne se dit très fière de ce que les artistes ont su accomplir avec si peu. Le budget plus frugal qu’espéré les a forcés à revoir leurs ambitions, mais les œuvres et la programmation sont tout de même impressionnantes.

Différents partenaires publics et privés ont contribué, soit le gouvernement fédéral, l’arrondissement, la société du 375e, le Cirque du Soleil, Ubisoft Canada ainsi que le Fonds de solidarité de la FTQ.

On souligne la qualité du travail de plusieurs employés de l’arrondissement, entre autres pour répondre à plusieurs défis (passer l’électricité dans les parcs, par exemple).

Une fois l’événement terminé, cet automne, certains éléments pourraient éventuellement revenir. Il faudra cependant régler certains enjeux d’entreposage pour toutes ces œuvres.

Halte 3 se déroule du 1er juin au 30 septembre. Il s’agit de la première –mais non la dernière- production de La Cenne.

Pour plus d’information, c’est ICI.

 

*Photos de Jocelyn Riendeau

dominic

jennifer

Publicités

Une réflexion sur “Cet été, faites vivre trois places publiques avec Halte 3 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s