Ode à Villeray

Villeray, c’est une caverne d’Ali Baba. Un endroit où on ne s’ennuie pas. Vous êtes là et vous vous dites : voilà, maintenant ça va. Parce que parcs et coups de vent. Parce que je m’oublie en marchant. C’est le nouveau buzz, le nouveau in, mais, c’était aussi moi gamine. C’est un peu plus de 20 ans de souvenirs, de soupirs, d’envies de partir pour mieux revenir.

Villeray, c’est mon sang et son contenant, c’est le rêve et le temps. On n’est peut-être pas aussi vieux que Ville-Marie, mais on a la culture qui fleurit. On a le monde entier entre nos rues pis des terrasses, des trésors à perte de vue. On pond des projets, on fonde des attraits. Nos ruelles sont vertes, nos sens, en alerte. Parce qu’ici, ça sent bon le lilas, la soupe et le feu de bois. Le cirque dans le parc Jarry, le glacier qui éblouit. Le soleil se couche sur le marché Jean-Talon, le jazz qu’on écoute en talons. Madame, voudriez-vous danser ? Et il l’a fait virevolter.
Villeray, c’est des surprises, à chaque détour. Villeray, c’est une belle brise, c’est mon amour.

Photo de couverture : ICI

19398635_849366955218449_92444412_n

jennifer

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s