Les arts de La Cenne

Plusieurs artistes connaissent déjà La Cenne, un espace multifonctionnel réunissant bureaux, locaux, entrepôt, salle de spectacle ainsi qu’un hall pouvant servir à divers événements. Mais pour la citoyenne ou le citoyen n’y ayant jamais mis les pieds, en voici un aperçu.

Transportons-nous sur St-Laurent, au nord de la rue Villeray. Dans un bâtiment plutôt anonyme face au parc Jarry –où on retrouvait une fabrique de dentelle-, un espace de 7500 pi2 au 3e étage a été démoli avant d’être réaménagé selon les plans de l’architecte Laurent McComber. Et il faut voir ces aménagements ! Dans le hall d’entrée, où on expose fréquemment des œuvre d’artistes locaux, des rangées de sièges provenant de l’ancien théâtre du Quat’sous sont disposées de façon à ce que les gens puissent patienter en tout confort avant les spectacles ou événements. Sur les murs, c’est littéralement la scène de l’ancien Quat’sous qui est accrochée ! On y retrouve donc le plancher de bois noir, usé et mythique sur lequel ont eu lieu les représentations de l’Osstidcho, d’innombrables pièces du duo Tremblay/Brassard ainsi que d’Incendies, de Wajdi Mouawad.

Photo_Cenne_DMenard_1

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

La salle principale, multifonctionnelle, peut accueillir des spectacles, des cours de piano, de yoga, des répétitions, des rassemblements ou des lancements. L’un des attraits principaux de cette grande pièce se retrouve à nouveau sur les murs. Il s’agit cette fois de murs en fibres de chanvre. Le chanvre est souvent utilisé pour recouvrir des murs extérieurs dans les constructions écologiques, mais ici, c’est l’une des premières fois où on l’utilise à l’intérieur. Un travail de moine a été effectué par l’architecte et son équipe de bénévoles, qui ont ainsi dû tasser des quantités phénoménales de chanvre à l’aide de planches en « deux par quatre ». Le résultat est tout en textures et rappelle les strates que l’on retrouve dans diverses formations géologiques. Pourquoi avoir choisi le chanvre? Pour ses qualités d’isolation et d’insonorisation, mais aussi parce qu’il confère une acoustique de qualité à la salle.

Photo_Cenne_DMenard_2

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

Le plancher en merisier, d’origine, ajoute aux côtés industriel et chaleureux que l’on retrouve dans la grande salle.

Au fond, un vieux piano est à la disposition de tous. On raconte d’ailleurs qu’il s’agit du piano sur lequel aurait été composée la chanson-thème du Carnaval de Québec !

Photo_Cenne_DMenard_3

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

Un autre attrait digne de mention se retrouve sur le mur à l’est, entièrement composé de fenêtres. On y voit par-dessus la mer de duplex, jusqu’au clocher de l’église Notre-Dame-du-Rosaire, sur Saint-Hubert. Il est rare que les salles de spectacles ou de répétitions soient si lumineuses.

Dans une autre section de l’espace La Cenne se trouvent plusieurs bureaux ou ateliers. Artisan ébéniste, artisans visuels et multimédia, compagnie de théâtre jeunesse, association de marionnettistes, luthier et autres créateurs multidisciplinaires occupent les lieux de manière conviviale. Il faut savoir qu’au cœur de La Cenne, une cuisine collective permet à tout ce beau monde de casser la croûte ensemble à l’heure du lunch.

Photo_Cenne_DMenard_4

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

Photo_Cenne_DMenard_5

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

En plus des murs de chanvre et du matériel récupéré du Quat’sous, d’autres choix écologiques ont été faits dans l’aménagement. « Des prises et fils électriques ont été récupérés de l’ancien atelier, des portes et fenêtres usagées ont été installées, et les éléments neufs ont été choisis en fonction de leur économie d’énergie »[1].

Au-delà des caractéristiques physiques, il faut comprendre d’où la volonté est venue pour un tel lieu. Il y a déjà plusieurs années, des artistes engagés ont rêvé d’un endroit collectif qui leur permettrait de s’établir et s’impliquer dans le quartier. C’est la Coop les Vivaces qui s’est ainsi associée à d’autres créateurs partageant leurs valeurs. Un des résultats manifestes de cette collaboration est palpable cet été avec l’événement Halte 3, dont nous avons déjà traité il y a quelques semaines sur ce blogue.

Pour tout un chacun, il est intéressant de savoir que l’on peut louer des espaces à La Cenne. Cocktail, lancement, 5 à 7, conférence de presse, réunion, gala, cours, spectacle, tout événement peut se tenir dans le hall ou dans la grande salle et un accompagnement est offert par l’équipe afin de déterminer les besoins techniques.

Avec ses aménagements et son caractère chaleureux, c’est un lieu qui risque de faire jaser vos invités/ées.

Photo_Cenne_DMenard_6

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

Photo_Cenne_DMenard_7

Crédit photo : Dominic Ménard-Bilodeau

Au-delà de l’événementiel, La Cenne loue aussi des espaces à moyen ou long termes. Prochainement, on y retrouvera un espace à partager dans un grand bureau lumineux ainsi qu’un vaste atelier boisé offrant une vue magnifique sur le parc Jarry ainsi que sur le Mont Royal.

En terminant, pourquoi « La Cenne » ? Car à partir des reliques du Quat’sous, on a aménagé… une Cenne !

Signature_Dominic Signature_Jennifer

 

 

 

 

[1] Source : http://lacenne.com/-Historique-, consulté le 16 juillet 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s