Le Toasteur Villeray : proximité et convivialité.

Depuis 5 ans, ce charmant petit restaurant de quartiers attire les foules chaque fin de semaine. Ayant pignon sur rue à proximité du Marché Jean-Talon, il se retrouve au coeur du parcours de bien des habitants du quartier, qui l’ont adopté. Le Toasteur, c’est le restaurant de Réjean, père de Marc-André, qui forme un couple avec Claudia. Ces trois associés se complétant à merveille, ils unissent leurs forces pour offrir un service de qualité, mais aussi une expérience gastronomique des plus sympathiques.

J’ai eu la chance d’essayer Le Toasteur avec mon amie Karine et nous avons été conquises par la convivialité des lieux, la gentillesse de Marc-André et les yeux pétillants de Claudia. Ces deux old school lovers, comme ils se plaisent à le dire, forment une solide équipe et ont à coeur de nous laisser une bonne impression, suite à notre passage chez eux. Il suffit de les voir s’empresser à répondre aux besoins des clients pour comprendre que pour eux, le bonheur de chacun est important.

Dès notre arrivée, nous sommes prises en charge par Marc-André, qui nous explique les spécialités que l’on retrouve sur le menu du Toasteur et sait si bien nous donner l’eau à la bouche, que c’est plutôt difficile de faire un choix. Karine opte pour la crêpe champêtre composée de champignons, de saucisses, d’oeufs et de fromage alors que je fais le choix de tester le club Toasteur, une version originale du traditionnel club sandwich, puisque celui-ci contient du poulet grillé épicé et du fromage à la crème plutôt que la mayonnaise habituelle.

Jennifer-Toasteur-photo1

Jennifer-Toasteur-photo2

Crédit photos : Jennifer Martin

Marc-André en profite pour nous renseigner sur le menu, qui s’est étoffé avec les années, et nous parle aussi du menu Ardoise, affiché sur le tableau noir de l’entrée, où l’on retrouve chaque semaine, un plat mettant en vedette des produits de la saison. Ce jour-là, les pêches étaient à l’honneur, et le plat de pains dorés accompagné de pêches, bleuets des champs et nappés de confiture de fraises, de fromage à la crème et de miel me faisait particulièrement saliver. C’est d’ailleurs une des choses qui nous est mentionnée à plusieurs reprises ; les produits utilisés sont exploités au maximum et on s’efforce de ne pas gaspiller d’ingrédients. C’est une mentalité qui me parle et que je trouve importante.

Jennifer-Toasteur-photo3

Crédit photo : Jennifer Martin

Comme j’aime beaucoup l’ambiance des restaurants de déjeuner, j’ai pris plaisir à scruter les lieux et les gens pendant l’attente de nos plats. J’ai été charmé par la proximité des tables, la décoration chaleureuse et le cachet sans prétention de l’endroit. La pièce, bien que petite, favorise les échanges entre les tables, mais permet aussi assez d’intimité pour discuter plus sérieusement.

Jennifer-Toasteur-photo4

Crédit photo : Jennifer Martin

Dès la fin de notre repas, complètement décadent et délicieux, nous avons pu nous entretenir avec Claudia, qui bénéficiait d’un repos en cuisine après le rush de la journée.

DV : Pourquoi avoir choisi le quartier Villeray?

Claudia : C’est un peu par hasard, puisque Réjean a acheté le premier restaurant Toasteur sur la rue Laurier. Par la suite, il a eu l’idée de vouloir s’implanter dans le quartier Villeray, et il a eu le flair afin de trouver le lieu parfait pour le faire. C’est ensuite le quartier où nous avons élu domicile, et nous sommes vraiment tombés en amour avec le secteur. Nous travaillons donc à proximité de la maison et ça nous convient parfaitement.

DV : Qu’est-ce qui attire les gens chez le Toasteur?

Claudia : Je crois que c’est autant le menu, que l’esprit restaurant de quartier. Ce n’est pas pour rien que le local est petit, et que nous n’avons pas l’intention d’agrandir les lieux. Oui, nous sommes conscients que ça peut être irritant de faire la file, et nous nous efforçons d’être efficaces le plus possible, mais le but n’est pas de ressentir l’esprit  » grande chaîne de restauration « , mais bien de garder l’ambiance relaxe qui permet au client de venir prendre son temps, de siroter son café et de travailler sur son portable s’il le désire. Oui c’est animé, mais les gens qui viennent ici apprennent à se connaître, on voit parfois des visages familiers, et les discussions se déroulent agréablement. De plus, je suis très contente que nos assiettes suscitent de beaux commentaires. Ayant un diplôme en arts visuels, c’est important pour moi que les gens remarquent la beauté des assiettes et voient les efforts que nous faisons pour rendre la nourriture attrayante et goûteuse. Sans oublier Marc-André, qui se dévoue pour la clientèle, échange avec les gens et qui fait tout pour que les clients aient envie de revenir. 

DV : Vos coups de coeur dans le quartier Villeray?

Claudia : Mes matins commencent presque toujours au café Larue sur Jarry, et se terminent régulièrement à l’EtHo avec nos employés, qui sont devenus aussi nos amis. Quand Marc-André et moi voulons aller manger en amoureux, nous aimons aussi aller au Tandem ou au Meson. De plus, je voue un culte à Pascal Le Boucher, qui est au courant d’ailleurs…(rires). 

DV : Quels sont vos projets à venir pour le Toasteur?

Claudia : Ce sont surtout des projets qui n’ont pas d’incidence directe sur la clientèle pour l’instant. Nous avons mis une année complète à terminer l’espace pour accueillir notre cabanon à l’arrière, qui sera très utile afin d’entreposer plus de choses et qui nous permettra d’être beaucoup plus efficace en cuisine. Nous aimerions beaucoup offrir une terrasse à nos clients l’année prochaine, nous en sommes à la planification du projet, puisqu’il y a toute une logistique à respecter dans l’élaboration du plan. Nous aimerions aussi beaucoup verdir l’espace sur le côté du bâtiment avec des épices, des fines herbes, des légumes, des tournesols et plein d’autres choses. La consécration pour moi serait de pouvoir inscrire « menthe du jardin » sur le menu de mon Ardoise! 

S’entretenir avec Claudia, c’est être happé par sa joie de vivre et son amour pour la restauration. Avec Marc-André, aussi dévoué et toujours tout près pour l’épauler, on ne peut qu’être charmé par leur personnalité. C’est donc un passage obligé dans le quartier et je recommande à tout le monde d’aller faire un tour au Toasteur pour le constater. À noter que les amateurs de bouffe vegan y trouveront aussi leur compte et que le restaurant est aussi ouvert aux suggestions.

Jennifer-Toasteur-photo5

Crédit photo : Jennifer Martin

Bref, ce fut un plaisir pour moi de découvrir ce sympathique restaurant de quartier et de converser avec Claudia et Marc-André, que je désire remercier chaleureusement pour leur générosité et leur accueil.

 

Signature_Jennifer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s