Des gobelets durables pour Villeray

Comme en témoigne l’apparition d’un commerce tel LOCO, la tendance de la consommation écoresponsable est en pleine expansion. Et le monde du café se mettra bientôt, lui aussi, au mode sans déchet.

À l’échelle internationale, il se consomme environ 1,6 milliard de tasses de café par jour. Pour les breuvages à emporter, la majorité des gobelets utilisés ne sont ni recyclables, ni compostables. Et vu la popularité croissante de ces breuvages caféinés, on envoie des centaines de millions de récipients dans les sites d’enfouissement chaque année. Développer des alternatives durables à ces gobelets est un geste sensé dans un contexte où il est souhaitable de réduire notre empreinte écologique.

Il existe déjà des initiatives écolos dans le monde du café, comme la Keep Cup, un gobelet réutilisable en verre ou en plastique que l’on retrouve dans une foule de commerces. Le Café Oui mais Non en possède même une certaine quantité, qu’ils prêtent à leur clientèle sous forme de gobelets consignables (on les achète, puis on se les fait rembourser quand/si on les ramène).

L’Éco-quartier Villeray et certains cafés locaux veulent maintenant aller plus loin. Il s’agirait d’étendre la pratique du Café Oui mais Non au plus grand nombre de cafés possible dans le quartier.

Plus d’une vingtaine de commerces ont ainsi été approchés. L’idée est de promouvoir le projet, certes, mais aussi d’échanger, de se concerter quant à la formule la plus simple et la plus flexible qui devrait être retenue.

Il faut s’entendre sur le prix du gobelet, sur son format, sa qualité, mais aussi sur son esthétique. On veut que celui-ci soit reconnaissable de tous.

Le contenant devra également être léger, confortable, facilement lavable, et il devra garder le liquide chaud pendant une bonne période de temps.

Les citoyens ont également été consultés au moyen d’un sondage en ligne ou dans les établissements participants. La participation semble avoir été bonne, et les résultats seront partagés bientôt.

Une fois sur les rails, il serait intéressant que le projet laisse une place à la sensibilisation des consommateurs. À la caisse, par exemple, on pourrait rendre disponible de l’information liée aux impacts environnementaux de telles mesures, mais aussi sur l’absence de risques hygiéniques à réutiliser un gobelet (ce qui est, pour plusieurs, une certaine crainte).

À Sherbrooke, une initiative citoyenne a permis à trois cafés, l’an dernier, de lancer leur gobelet réutilisable.

Le gobelet consigné propre à Villeray, lui, pourrait voir le jour au début 2018.

Signature_Dominic Signature_Jennifer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s